4 Comments

  1. même quand on l’oublie
    elle reste là
    la voix
    on l’entend sur les bords
    dans la marée de l’innocence
    pareil à un saxophone
    qui s’amuserait
    au loin
    sur un léger fond de brume
    et puis la fleur qui se penche
    et la dame qui les regarde…
    que vouloir
    que ces jours
    qui reviennent
    chacun à leur manière…

    • ..et de ces jours qui reviennent,
      et du regard de la dame,
      et de la fleur qui se penche,
      une pensée douce s’en va
      vers l’amie de là-bas,
      une pensée qui chuchote,
      un peu d’amour d’ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s