café « ceux-là qu’on maudit..

comments 14
art / broderie / instant de vie / peinture

..OS AVISOS »

irene tetaz

Papa,
Ce café je l’ai dessiné avec toi, là, à côté de moi..
Papa, toi qui était né en Allemagne en 1926, tu m’as toujours appris à me méfier de la couleur brune ou noire qui pouvait revenir envahir le monde,
tu m’a appris à ouvrir la porte à l’autre..
Papa, tes yeux étaient plein de larmes dés que tu parlais des juifs, des gays, ou simplement ceux qui n’étaient pas d’accord avec le nazisme, de ceux , aussi, qui avaient tenté de les sauver, de tous ces hommes et femmes qui en sont morts..
Papa, du fond de ton Alzheimer, tout cela était encore là, au plus profond de toi, blessure de vie..
Papa, tu aurais si peur de cette couleur qui revient, un peu plus chaque jour, un peu plus, partout..

Je sais que ton regard doux dirait: tout mais pas elle!

irene tetaz