Café: « Jeu de face..

Irène tetazIrène tetaz

..forme d’un cylindre..
..que la section d’une fève..

..Deux faces blafardes..

Irène tetaz Irène tetazIrène tetaz

                              ..l’une après l’autre..
                              ..rien ne pouvait..

                                    ..l’une des dernières..
                                                          ..à l’abandon..
..pucelles »

Irène tetaz

 

Café: « rien ne naît, tout ce conçoit..

L’Annonceur public : autant elle fout qu’il fout..

Irène tetaz

..arrête du nez, la crête de la tête..
Le peuple invisible..

Irène tetaz Irène tetaz

                    ..ouvre un peu plus grands les yeux.
..ton regard encore un peu..

Irène tetazIrène tetaz

..colore tes joues
..amoureuse. »

Irène tetaz

Café: « l’autre.. ..maison..

Irène tetaz

..à son amour intact..

Irène tetaz

..L’Homme..
..Humain Mâle..

Irène tetazIrène tetaz

..d’hommes.  ‘es ombres..

..lui ressemble comme une goutte ..
..une autre goutte d’eau »

Irène tetaz

 

 

Chers vous, 
ces jour mon temps me déborde,
je n’arrive même plus à répondre à vos mots..
Sachez que je les lis avec grand plaisir,
qu’ils me touchent beaucoup, 
et que de nouveau telle la souris, je vous suis sur vos blogs…
avec un grand sourire vers vous tous..

Café: « , la couleur orange, enflammée..

Irène tetaz

Irène tetaz

..Prière d’Hégésippe..
..d’accéder au paradis..

Irène tetaz

..Petite dame plus bleue..
..Madone des baies rouges,..

Irène tetaz

                                      ..éperon de lune. ..

Irène tetaz Irène tetaz

..enflammées,
..avalées par le soleil..

                       Joies ! Joies ! Mille Joi’ »

 

 

Café de bon matin..

 

Café: « bouteilles vides, cloches fêlées..

Irène tetaz

..vieux fers, ..
..vieilles cafetières, ..
                  ..papiers gras..

Irène tetaz Irène tetaz Irène tetaz

                     ..Et joue l’experte..
..vif des enfants.  …
                    ..Sur le chemin de la vie..

Irène tetazIrène tetazIrène tetaz

..Sur le chemin du paradis. »

 

Café: « le peuple invisible:

..le sentier est là..

Irène tetaz

..le peuplier est planté..

Irène tetaz Irène tetaz

..Homme nu : ..

..Femme nue : ..

Irène tetaz Irène tetaz

          ..un poème..           ..dans l’œuf..
..un des haïkus..

Irène tetaz

..Femme nue : ..

..Homme nu : ..

Irène tetaz Irène tetaz

..L’Annonceur public : autant elle fout qu’il fout..

Café:  « À force d’être à l’intérieur..

Irène tetaz

                              ..ses rêves
on perd..                                                            ..les visages..

Irene tetaz Irène tetaz Irène tetaz

..force de trop..                      ..de mon corps.  ..
                                                      ..pouvait entrer..

Irène tetaz Irène tetaz

..il faut si peu.. »

Café: « Tout ce qui t’entoure..

..bords du Léman, demeure..

Irène tetaz

..Tu sens bien dans ta voix ce silence qui persiste..

Irène tetaz Irène tetaz

..Tout ce silence – pour que tu cries ! ..

Irène tetaz Irène tetaz

..les signes d’un ennuage-
  redouter un abêtisse-
‘rogressif de l’espèce »

Irène tetaz Irène tetaz

 

Café: « ..emporter le monde,..

Irène tetaz

..juste en fermant les yeux.  ..

Irène tetaz Irène tetaz

..encore témoigner
                          ..avec le regard..

Irène tetaz

..le vertige de..
..Cette sensation soudaine 
d’être emporté.  ..

Irène tetaz

..Le vent comme une respiration..
                      ..le cri touche au silence. »

Irène tetaz

Café: « je crois toujours..

..me dégager de ce corps. ..

Irène tetaz

..un monde qui s’efface.
                       ..l’instant..

Irène tetaz Irène tetaz

..Tout regard
toute parole est..
                               ..heureux, celle de l’amour.) »Irène tetaz Irène tetaz Irène tetaz

 

café: « PETIT SILENCE..

.. je veux..
                  ..et non moins chaleureuse.  ..

irene tetaz

..désormais le ciel s’étend
    ..tout regarde ce virage..

irene tetaz irene tetaz

..loin de..    ..ont tout vu..
                        ..et pépient comme si rien.. »

irene tetaz irene tetaz

Café: « ..dans la gorge du passé..

..on rirait de s’en être aperçu
cela !..

Irène tetaz

..souvenirs
                           qu’elles aient été presque
                           zones..

Irène tetaz Irène tetaz Irène tetaz

..mortes..
..que je recueille..
                                     ..bariolées, quelques fois débri’ »
Irène tetaz Irène tetaz