5 Comments

  1. et j’y vois
    dans la magie des ombres
    sous le soleil
    près des rivières
    une perle, une ville
    baignée d’autres arômes
    dans le feu d’un hiver
    où éclatent les amours…
    et ce rose si tendre
    comme des pieds menus…
    et ce jaune soleil…

    • et juste-là le bleu du ciel
      s’illumine doucement,
      le soleil sera là pour le lever de ce jour,
      le froid aussi….
      mais l’envie de printemps demeure…
      doux réveil,
      belle caroline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s