3 Replies to “Café: « Mes yeux me supposent..”

  1. quand l’aube naît entre
    tes doigts, elle doit se
    lover chaque fois
    se lover tendre
    se lover claire
    à ne plus vouloir en
    bouger, quand l’aube
    naît entre tes doigts
    elle sait tous les matins du
    monde, tous les bleus et
    tous les soleils

    l’aube, elle,
    ne te perd pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.