4 Comments

  1. et je l’ai aperçue
    dans des pages d’avant
    la belle dame d’argile
    encore assise chez toi
    d’entre les fleurs et l’ombre
    le coeur et la pénombre
    moi qui croyais pourtant…
    bises, tendre toi…
    tes murs de brique
    de pierre, ta cour
    tout cet amour…

    • oui, elle l’attend doucement..
      il devrait revenir d’entre les glaces
      début septembre..sourire
      des bises douces vers ton réveil,
      des briques de ma cour, tendre toi..

    • oui, de grandes voiles la protègent du soleil, ma cour, grandes voiles qui m’en protègent aussi…sourire
      qu’elle te soit douce, cette journée, d’un « la » bien pur….sourire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.