4 Comments

  1. Tout irradiait dans la cour, la joie comme les fleurs.
    Tellement que la maison parfois en devenait jalouse…
    Or, ainsi elle la rassurait :
    « Reviendra bien l’hiver pour me ramener plus fort en toi.
    En attendant, le vent m’appelle et le soleil se tend ».
    Bises, belle Irène.

    • ..que tu as raison, douce toi,
      tout m’appelle dehors,
      les voiles, le vent,
      le bleu du ciel,
      le passage des nuages…
      et bien sûr, mes fleurs…
      des bises si douces vers ton réveil,
      ma belle amie.

  2. c’est amusant de voir les photos en noir et blanc mélangées à la couleur, mais je suis plus intriguée par ces endroits sombres …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.