4 Comments

    • L’humain edt-il terne ou peine-il à laisser éclore ses couleurs.. Sourire
      En tout cas certes, elles donnent envie de peindre et peindre la vie en couleurs..
      Biz’douces encore

  1. Je t’embrasse, tendre amie…
    depuis tous les élans cachés
    des lys et des clématites
    depuis les noirs et blancs du monde
    et depuis tous les gris aussi…
    depuis ma rue ensoleillée
    et depuis ma ville qui se gave
    de ce vent d’été qui fredonne
    dans les fenêtres et sur la peau

    • merci, douce toi,
      merci de la valse du soleil
      et des orages, pour aujourd’hui..
      et des bises tendresse
      vers ta journée qui commence,
      là-bas, de l’autre côté de la grande bleue..
      qui sait, sous le soleil exactement..?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s