4 Comments

  1. chaque trait
    comme un pas
    la ballade d’une soeur

    de sa couleur versée
    même à travers le feu

    la beauté qui me dit
    le don de chaque instant

    la liberté de l’âme
    et l’errance tranquille

    • j’avais l’impression de l’avoir déjà faite une fois, mais je ne suis pas sûre…gilles l’a peut-être reconnue….sourire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.