8 Comments

  1. d’une main je fais défiler
    le doré d’entre tes heures
    l’éblouissance infinie
    et la dame d’argile et la rose…
    et de l’autre, je porte à ma bouche
    une gorgée de café…
    douce fin de journée, tendre toi…

    • la dame d’argile te pense,
      doucement,
      alors la rose se pare
      du doré de l’errance
      et s’en va
      par-delà la grande bleu,
      jusqu’à toi..
      sourire et biz’si tendresse

  2. Nathalie Boy de la Tour says

    J’aime bien les rideaux, ça a vraiment « de la gueule », toute cette série … Le printemps belge, cela existe donc!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s