6 Comments

  1. à la source du rêve
    elles aperçurent la promesse
    dans les bras du regard
    et le corps de l’errance

    et c’est bon de t’y voir éprise
    dans le filet des pages

    • fils tissés sur les pages
      par la profondeur des mots de Paul Celan,
      trace d’une errance si touchante…

      merci, tendre toi,
      et des bises si douces vers toi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s