4 Comments

  1. Alors voilà-t-y pas que les pinceaux se sont entichés des cent vingt huit nuances de gris des ombres volages.
    Bise et doux et souriant bout de semaine à toi, Irène.

  2. la chaleur y sait l’amour
    à y faire fondre les chagrins
    la chaleur y sait le four
    à y cuire les bons pains..
    et si le froid y sait le blanc
    mon pays le sait bien autant
    demain sous la neige tombante
    la glace d’aujourd’hui se cach’ra…
    on n’en a pas fini de l’hiver
    demain encore faudra faire gaffe
    surtout pas courir saoul dehors
    si on tient à sa margoulette…
    sourires.. et
    bises, tendres, tendres…

    • alors un peu de cette douce chaleur
      du printemps vers le blanc
      et le froid de chez toi..
      ce matin dans ma cour,
      j’ai vu trois tulipes
      et deux ancolies
      poindre leur nez…
      tendres bises, douce caroline

Répondre à irene tetaz Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.