6 Comments

  1. au vent du givre qui dessine
    des mémoires printanières
    et d’un parapluie qui s’avance
    dans la fraîcheur mouillée de l’air
    un regard posé
    sur la charpente des jours
    … merci, tendre toi
    de l’offrir en partage…

    • petit café du matin
      qui regarde le monde
      juste-là,
      derrière ses fenêtres…sourire
      petit café du matin
      en pensées douces
      vers l’autre côté de la grande bleue..
      doux réveil,
      belle caroline

  2. Le plancher avait sorti des décorations à peine croyables pour célébrer le vagabondage d’un gros point rouge derrière la palissade.
    Bise et dourire, Irène.

    • oui, cher gilles, je suis bien d’accord avec toi…quelle merveille que la nature…dourires..
      des bises douces vers ton week-end

Répondre à bluebrightly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s