6 Comments

  1. Le chêne s’est croisé avec l’ocre. I fallait bien que le vivant revienne au minéral.
    Merci pour ces images douces et douce soirée à toi, Irène.

    • me voilà enfin, cher gilles…oui, un chêne venant de l’autre bout de bruxelles, dont quelques feuilles sont revenues avec les pots déposés en vacances-travaux…sourire….une toute belle fin de journée à toi et des bises bien douces

  2. et le coeur qui livre l’essence
    par feuilles, fleur et toile claire
    de ce qui meurt pour mieux renaître
    formant l’éclat des forces vives ˜
    merci, irène
    d’y être
    et si tendrement intense…

Répondre à Gilles Labruyère Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.