6 Comments

  1. et puis ton ciel encore
    où mon coeur s’envole
    entre les strates tendres
    de tes gestes toujours…
    belle nuit, tendre toi
    dans les bras de ta ville
    dessous ton ciel d’automne
    et tout près de ton homme…

    • merci, douce amie,
      que ton réveil y soit
      doux aussi,
      dans les bras aimés,
      qu’il te soit lumineux,
      comme cette journée
      qui se dore déjà ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s