6 Comments

  1. l’eau qui tombe du rêve…
    le ruissellement des corps
    dans la marche de l’âme
    .. et l’amour
    sans relâche…
    comme une fleur qui se donne
    à chaque instant du jour
    dans la forme et le noir
    par toutes ses couleurs…
    … et moi
    qui ne sais rien…

    • ..parce que savoir
      est la fin de l’errance,
      peut-être..?
      parce que savoir,
      ne laisse plus s’éclore la fleur
      des corps….
      tendre matin,
      ma douce amie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s