8 Comments

    • serai-ce l’été qui s’enfuit déjà?…sourire…merci de me rappeler ces si belles paroles de ce grand homme qui me touche tant…douce journée, cher gilles

  1. et l’ombre d’un grand fil
    comme une histoire à suivre
    et des rires
    au loin
    sur le noir qui se penche
    et dessine le blanc…

    • fil de l’histoire,
      qui, à travers le bleu,
      tisse sont rire par dessus la grande bleue,
      jusqu’au pied de l’érable rouge…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s