9 Comments

    • dourire…le thé était avalé depuis quelques heures lorsque l’on a foulé le sol bruxellois…mais oui, la causette a quand-même eu lieu…dourire…douce journée, cher gilles

  1. Un bout de menthe comme une caresse
    des nuages dans un bout de ciel
    le doré et le bleu en liesse
    et mon pays pour y parler du tien
    d’errance et de partance
    d’amitiés et d’ancêtres
    sur le perron des âmes
    et toutes nos voix ensemble
    pour dire la liberté
    et la beauté du monde…
    elle encore, oui
    elle, toujours…
    l’immense beauté du monde.

    • ..l’immense beauté du monde,
      et tout le vertige de celle-ci..
      tourbillon des sentiments,
      un peu la vie, simplement…
      merci de tes mots,
      ma tendre amie..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s