3 Comments

  1. ce qu’on dit et ce qu’on tait
    entre la pierre et l’ouverture
    dans le flottement des jours
    pour le vent qui s’y coule
    et même les tempêtes
    parce qu’autant de beauté
    de coeur sur le bord d’exploser
    dans l’infinie froissure du temps…
    bises, irène tendre
    et belle fin de dimanche
    sous ton ciel de bruxelles
    de l’autre côté, là-bas…
    du bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s