2 Comments

  1. Velours
    
jusque dans la douceur
    d’un pétale flétri
    et tous ces vents qui nous emportent
    pour qu’on y voie un temps
    le ciel et l’embellie

    • et pourtant, pour une fois,
      on aimerait tant la pluie…
      la sécheresse est là…
      et le soleil continue à briller
      et chauffer…
      douces bises, tendre caroline,
      de sous mon ventilateur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s