6 Comments

  1. entre le fil, la fleur et le bleu
    le sang, la rouille…
    il y a ce doux mystère
    qui me fait sourire aujourd’hui
    celui d’avoir « vu »
    avant de voir
    les mots qui disent
    le corps qui se donne
    ceux laissés dans la page
    celle d’avant
    que je retrouve ensuite ici
    dans celle du livre…
    ils étaient venus jusqu’à moi
    avant même que j’y sois…
    par la magie du temps qui danse
    et de la tendresse sans doute…
    douce fin de journée, belle irène…

    • oui, par la tendresse,
      et ce fil, doré
      par-dessus le bleu de l’océan,
      qui vibre si souvent à l’unisson..
      douce, douce journée, tendre amie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s