4 Comments

  1. pour autant de beauté
    ne pars pas
    et par tant de douceur
    non plus
    ne laisse rien
    ni de terre
    non plus d’encre
    t’arracher à l’histoire
    ton penchant, ton parfum
    à la fois m’enivre et me berce…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s