9 Comments

  1. chemin de cuivre et de noir
    de brillance et d’espoir
    des instants façonnés
    comme une boue divine
    dans le bruissement des jours

    • ..et tu étais un peu là,
      cette après-midi,
      una amie commune,
      venant m’apporter:
      « il ne portait pas de chandail »..
      on a bu le thé,
      on t’a pensé,
      elle, elle le buvait dans une belle tasse bleue,
      bleue avec des taches de rouilles justement…

      • et cette après-midi, j’ai commencé la lecture, j’en avais le temps, c’était le moment…
        que cela me touche…alors j’avance petit à petit…comme si je ne devais prendre le temps, le temps de la vivre cette histoire…
        c’est vraiment très beau, très profond..je n’ai pas les mots….sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s