8 Comments

  1. et si c’était les feuilles
    jonchées au pied des murs
    et si dans la tiédeur
    d’un matin flamboyant de neige
    se dévoilait toute l’ombre
    des siècles séchés
    les courbes des clochers
    et les herbes des morts
    jusqu’aux derniers baisers
    soufflés dans le silence
    … combien je ne me lasse pas
    des cafés et des fleurs
    tels des fils qui traversent
    les oublis les plus tendres
    merci pour la beauté, irène
    et douce fin de journée
    dans ton pays là-bas…

    • ..et que j’aime
      cet écho,
      tes mots, là,
      face à ces traces de café,
      à ces tracs de vie de ma cour..
      merci, belle caroline,
      merci de ce doux échange…
      et belle journée à toi aussi,
      de la danse des flocons
      qui a bien commencé ici…sourie

  2. … un pays perdu … que le siècle déserte …

    sans nostalgie, et pourtant,
    le présent nous glisse entre
    entre le froid orange du matin et le bleu chaud du soir,

    • ..alors nous reste dans le coeur,
      ce doux mélange de deux belles couleurs..
      ..peut-être pour mieux les peindre
      le jour suivant…?
      sourire

      belle journée, fernan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s