6 Comments

  1. certainement la sécheresse
    a sa danse elle aussi
    on y prend on y laisse
    le temps sait faire abri
    certainement que l’automne
    a ses mille manières
    et mon coeur qui fredonne
    en connaît la prière…
    merci, tendre irène
    de savoir la beauté
    de ce qui vit
    comme de ce qui meurt…

    • ..délicatesse d’une fin de vie,
      comme des rides sur un visages aimé,
      comme cette peau
      devenue parchemin avec les années…
      un doux sourire vers toi, belle caroline

Répondre à Gilles Labruyère Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s