4 Comments

  1. la cicatrice
    la rose trace
    hydrangement
    de bois doré
    de soie brûlée
    le bel étrange
    et moi de toi
    je ne
    me lasse pas
    la beauté
    tes cafés
    la rencontre
    des deux côtés
    de l’océanne…
    merci d’y être
    et de tant
    de manières tendres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s