6 Comments

  1. sur un troupeau brûlant de mots
    comme autant d’éclairs bleus
    elle se fit berger et orage
    et trace d’âme sur les pages
    le jour cligna en solitaire
    dans la cour fleurie d’en arrière
    elle marquait la danse du temps
    un souffle tendre au matin blanc
    … belle fin de journée à toi là-bas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s