2 Comments

  1. je garde tous les vers
    à portée d’horizon
    comme un jour qui éteindrait la nuit
    et tout ça, jamais loin du poème
    pour la brillance qu’il redonne
    comme un repas entre amis
    ou le lit d’une rivière
    au beau milieu du soir
    où tout rime avec le ciel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s