4 Comments

  1. la pointe de l’iceberg
    le brouillon
    un cri d’alerte
    à travers le brouillard
    sait-on vraiment
    tendre la main

    la pluie ce matin
    le ciel gris
    le son étouffé des voitures
    et le dos courbé
    devant l’arbre
    qui pleure il me semble…

    • c’est si juste, douce caroline,
      sait-on vraiment tendre la main…et le coeur…
      ..ici le ciel a pleuré tout la journée,
      mais ce soir un rayon de lumière était là,
      alors c’est avec lui que je t’envoie de douces pensées…

  2. L' »élan en l’incertain » … et le désir ou la nécessité de sauter dedans, d’exister. Merci beaucoup, Irène, pour ce brin d’optimisme !

    • ..il est si important de continuer à sourire, pour « tendre la main » comme l’écrit si bien caroline…merci à toi, gilles..

Répondre à Gilles Labruyère Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s