4 Comments

  1. oui la parole de l’oiseau
    et celle de l’écorce
    tout ce que dans mon errance
    il m’est donné d’entendre
    le cruel et le tendre
    le matin et la nuit
    l’intensité du monde
    et le vent des amis
    et puis et puis
    tes cafés et tes fleurs
    sur le chemin des heures…
    ici le soleil brille
    l’eau est coupée dans la maison
    on répare la rue et les bornes-fontaines…
    belle fin de journée, tendre irène
    de ton côté là-bas…

    • hier, quand je l’ai dessiné, il pleuvait,
      pour la première fois depuis longtemps,
      je sais les paysans contents,
      et j’ai regardé avec tendresse ces gouttes sur les roses trémières,
      et aussi mes deux premières fleurs d’hibiscus,
      d’un violet plus tendre…sourire
      oui, belle journée, douce caroline, sous le soleil…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s