2 Comments

  1. le feu le magma les cassures
    par le temps qui fait son œuvre
    le long des battures argileuses
    le fleuve est si grand qui sépare le jour
    et la nuit…
    et les fleurs et nos vies lui ressemblent…
    et bien sûr cet élan, ces couleurs
    en coulées de désirs
    comme des montées d’âme…
    tout ça me réjouit tant…
    merci, irène tendre…

    • oui, « des coulées de désirs »..encore et encore…
      et cet échange par dessus l’océan,
      sourire si beau de vie…
      douce soirée, belle carline

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.