5 Comments

  1. et j’envelopperai mon cœur d’autres nécessités
    elles seront mes amarres en terres de résilience
    je trouverai le fil d’autant de liberté
    escaladant mon corps jusqu’à ses hauts sommets
    la montagne m’est digne, la montagne m’est belle
    je n’y trouve d’impasse que dans l’ancre jetée
    que mille fois je lève pour aller vers le tendre
    la vie a ses reculs et moi je pérégrine
    entre les vents du cœur et les pétales roses
    … merci, irène constance…

    • ..que j’aime « en terres de résilience »…
      que j’aime « le fil d’autant de liberté »…

      merci douce et belle caroline, avec tendresse..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s