4 Comments

  1. accordé par le temps à l’endroit d’une fleur
    la force de l’aimant, le patient de l’amour
    de l’unique et du rien, le regard et le lien
    où l’instant raccourcit pour mieux se prolonger
    et toujours, quelque part
    un océan qui veille …
    douce fin de samedi, irène tendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s