2 Comments

  1. j’ai vu au creux de vos corolles
    tellement d’amour et de saisons
    et la résilience du temps
    celle des morts et des amants
    ceux qui savent combien le temps
    donne à bourgeonner les bourgeons
    et à ouvrir le coeur des hommes
    ô dame fleur
    dans votre jardin de tendresse
    avez-vous senti toute l’ivresse
    d’un instant donné en partage…
    ah, mais j’entends qu’on entre
    alors je vous dis bonne nuit
    ou doux réveil de votre bord de l’océan…

    • oui, j’ai senti,
      oui, je sens,
      là,
      cette dame de coeur pourtant de l’autre côté de l’océan,
      cette dame de coeur, qui partage cette envie de beauté, de tendresse,
      cette envie d’errance aussi…
      belle journée, douce caroline…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s