4 Comments

  1. si leurs yeux sont ailleurs
    leur désert intérieur n’assèche pas mes veines
    je flamboierai me vêtirai m’enluminerai
    quoi qu’en fassent les hommes
    tant que je suis, je suis patiente
    je suis
    toute la beauté du monde…
    belle fin de journée, irène tendre

    • et ces mots, encore, qui me touchent tant..
      merci d’être là, belle caroline,
      ici c’est l’été, alors je t’en envoie un peu de sa douceur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s