2 Comments

  1. ton cognassier, n’est-ce pas…
    … et cette tasse
    pour m’éblouir une fois encore…
    et tous ces fils
    dont l’image agrandie
    me touche encore plus fort…
    ton travail, irène, est lieu d’ancrage
    et mon âme s’y pose
    et toujours s’y repose
    merci encore
    et que ta soirée soit berçante
    et ses vagues, mille fois tendres et tranquilles
    … ah, et cette astilbe, qui ressemble à la mienne
    celle dont je ne vois encore qu’à peine
    le feuillage

    • oui, il est toujours en deux temps, mon cognassier..
      une première vague,
      puis une deuxième…pour être accordé au tien…sourire

      merci, belle caroline, et qu’elle te soit douce, cette soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s