Un commentaire

  1. les gestes
    comme les fleurs
    les blessures saignent
    et se referment
    et les tissus des cicatrices
    se font et donnent
    tout ce qu’ils sont
    tout ce qu’ils ont à donner
    ces fleurs me parlent du féminin
    de cette noirceur
    vibrante
    de l’esprit…
    merci, irène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s