2 Comments

  1. d’opacité, de café
    et de seiche
    toute la lourdeur de la légèreté
    de ce que je veux
    et de ce qu’il y a
    le poids le bleu du monde
    l’acier et la rouille des jours
    et l’amitié dans les jours qui passent
    belle soirée, tendre amie
    mes doigts sont gelés sur le clavier
    j’ai parti un peu le chauffage
    l’air de la maison est si froid
    pour mai
    couper un peu l’humidité…

    • ici tout le poids de l’encre est venu d’un seul coup,
      le ciel noir,
      la grèle,
      de l’eau et encore de l’eau….alors il fait aussi un frais humide ce soir…
      qu’elle te soit tendre, cette soirée, quand elle te sera là, belle caroline….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s