8 Comments

  1. et ces chemins qu’on aime
    et ces lieux qu’on retrouve
    qui nous parlent doucement
    de paix
    de lenteur…
    la beauté est immense
    comment ne pas vouloir
    ne faire qu’aimer le monde
    pour le temps qu’on y est
    comment le brun, le noir
    comment l’immonde…

    • ..on en parle beaucoup ici, on en a peur,
      même au milieu de toute cette beauté, on se pause les mêmes questions…
      et pourtant, ou plutôt, bien heureusement,
      on est bien !!!
      le soleil vient de partir,
      le froid s’installe,
      le repas sera chal’heureux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s