6 Comments

  1. dans la trame de l’hiver
    j’aurai posé mes pieds
    et pendant que la vie humaine
    oscille, transpire, se brise
    se colmate, se verse, se grise
    la nature continue de faire
    ce qu’elle a toujours fait
    sans ambages ni questions
    elle donne tout ce qu’elle a
    tout ce qu’elle peut
    la nature suit sa nature
    et moi je continue
    de parier sur elle

    et tandis que je t’écris ces mots
    le ciel s’illumine un peu plus
    la couche nuageuse s’amincit on dirait…
    merci pour les traces, pour les cafés, pour les fleurs, la vie…
    et douce fin de journée, irène tendre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s