4 Comments

  1. qu’y a-t-il qui compte
    plus que l’amour
    et ce matin
    devant la rue, grise mais là
    devant le ciel, terne mais là
    devant le monde, plus amer mais là
    je me dis que le miracle
    est de pouvoir y être…
    et devant ce café
    et ces lignes qui tracent le doux,
    je sais que j’ai raison…
    merci, belle irène
    pour le geste posé

    • ..oui, le miracle est de pouvoir y être, de t’y sentir, toi, caroline, là,
      de voir tes mots s’y déposer délicatement, sur mon café…
      pour cela, merci, douce caroline, et un peu de la belle lumière d’aujourd’hui vers toi..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s