4 Comments

  1. y a un fleuve près de moi
    qui coule
    même sous la glace
    y a un fleuve autour de ma ville
    de cette île où je vis
    il se rêve de la mer
    et y tend
    il sait et se rappelle
    cet autre bercement
    ces autres vagues
    et ces autres tempêtes
    il sait et se rappelle
    que toute chose change
    dans le grand immuable
    … douce fin de lundi, tendre irène…
    moi et mes bottes, on part rejoindre un peu
    le blanc sommet de l’île…

    • merci, douce caroline, merci pour ces mots qui me vont droit au coeur…
      ..ils sont si beaux…danser encore et encore avec tout ce qui change « dans le grand immuable »…
      sourire
      que tes bottes deviennent celles de sept lieues et t’emmène au coeur de ce blanc….
      belle et douce fin de journée à toi..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s