2 Comments

  1. et combien, oui, je nous regarde
    à l’aube du monde
    pour reconnaître le beau
    l’infini du temps qui s’empare
    de nos coeurs
    sans frontières
    pour que la beauté
    seule et maîtresse
    subsiste…
    doux matin, irène

    • ..oui, nos coeurs sans frontières….alors tenter la beauté, encore et encore…
      ce matin, la lumière est belle, le soleil brille ici….un doux rayon de mon réveil vers toi., caroline…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s