6 Comments

  1. et si des jours, le soleil
    ignore l’ange bleu
    rêveur
    il souffle dans la nuit
    jusque dans l’aube silencieuse
    les échos tendres d’un tambour
    en neige claire
    caresse
    et lestement se penche
    sur le gris le vert et le sang
    en un cri long comme le vent
    pour que se dise comme le reste
    l’ombre des matins de saphir
    … que ton réveil soit doux là-bas, de ton côté de l’eau…

    • ..mon réveil s’est fait sous le soleil et tes mots, tes mots, comme mes fils, qui relient par-dessus le bleu, par dessus l’eau de cet océan….sourire….alors, il fût doux…sourire encore….
      belle journée à toi, tendre caroline…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s