3 Comments

  1. un jour j’ai bâti un refuge
    invisible où me bercer toujours
    fait de gouttes de pluie
    de vent chaud et de pardon
    il s’y trouve quelque chose
    d’une infinie tendresse
    un parfum
    avec dans sa traine un sourire
    qui adoucit les jours
    comme un fil brun clair en bel arbre montant
    qui s’enracine bleu et enlace l’instant
    … douce fin de journée, irène
    sauf pour l’or orangé des tas de feuilles mouillées
    le jour d’aujourd’hui est monochrome
    les rues foncées
    et les branches se dessinent sur un fond de ciel gris
    ô contrastes ardents …

    • …merci caroline pour ces mots, si beaux…chaque jour c’est un moment de bonheur de les découvrir, là, sous mes cafés…j’aimerais qu’ils apparaissent dans les livres, que ceux qui feuillètent ces pages, comme ce soir au vernissage, puissent eux aussi les lire….sourire
      douce soirée à toi, belle caroline…

      • et pour moi une telle douceur
        de pouvoir les y déposer… d’y vivre ton accueil…
        doux réveil, tendre irène…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s