2 Comments

  1. je devinais l’amour
    entre les couches de sable
    les vagues de la mer
    et les aurores versées
    dans tous nos désirs bleus et tendres
    je devinais l’amour
    et la tendresse toujours…
    douce nuit, irène
    sous la lune d’ici et de chez toi
    la même, la nôtre… sourire

    • .oui, sous la lune, mais ici elle était au delà des nuages…sourire…alors on n’a pu que l’imaginer…
      mon réveil fût accompagné d’un café, puis deux, puis trois avec un ami…alors pas de café du jour aujourd’hui, j’ai parlé poésie au lieu de le dessiner….sourire encore…douce journée, belle caroline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s