4 Comments

  1. bien sûr, la matière
    que ferais-je sans les
    visages
    et que ferais-je sans les
    corps et les milliers de choses en corps
    ..
    ce bleu, ce rouge, ce rose
    cette danse qui
    aime
    et qui ose
    et dont le mouvement déjà
    m’emporte là où j’enlace
    les autres corps
    et puis le bruit
    celui des choses vivantes
    l’entends-tu, dis-moi
    entends-tu applaudir le vent?

    douce danse, irène
    que cette fin de journée te soit belle
    ici, la lumière de mon arbre
    est un feu

    • j’entends, j’entends ces mots qui viennent emportés par le vent, qui viennent déposer un peu du feu de ton arbre, du doré de ta vie….merci caroline….et douce soirée à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s