« Elles sont ainsi la dernière parure..

mes nuits sont..‘unique de peau..

irene tetaz

..personnage..l’épuisement..

23sept

..à un souffle »…tenter de retrouver aussi mon travail autre que les cafés..juste commencer, par ces pieds de bleus vêtus..

..où m’emmèneront-ils?..oser laisser aller..

café « Ce fût presque de l’être,..

..Dans la calcination d’une lumière..

irene tetaz

..ce vent qui prit »..puis, refermer ce livre d’Yves Bonnefoy, sachant qu’il n’y aura plus de nouveau Bonnefoy..un grand regret..

21sept

« Où se dénouent les signes, c’est presque l’aube. »