9 Comments

  1. et pourtant tellement de grâce
    et de beauté à l’extérieur
    que faisons-nous
    de ce que nous sommes
    en attendant de ne plus l’être…
    merci pour la grâce et la beauté toujours, irène

    • ..on récolte ces petits moments de bonheur..juste là, mon rideau qui bouge dans la brise du soir, qui, cette fois, est là…sourire…douce fin de journée, belle caroline..

  2. Pingback: café “pas la moindre brise.. — irene tetaz – nicky

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.