6 Comments

  1. dans le mouvement savoir
    même dans la nuit qui frappe
    que la couleur des choses
    n’est autre que la vie
    qui danse
    et que la mer qui sous-tend
    la mer qui berce
    la mer qui secoue
    est encore et toujours la mer
    et que la terre qui retient
    la terre qui donne
    la terre qui craque
    est encore et toujours la terre
    pour que le sang se mêle
    aux chemins de nos errances
    et que l’amour ne s’y endorme pas
    avoir mal avoir doux avoir tendre
    mais savoir
    que la couleur des choses
    n’est toujours que sa couleur
    dans le souffle du vent
    …douce fin de dimanche, irène de cœur

    • ..et puis l’amitié, l’amitié qui était tant là ce dimanche, notre maison qui vibrait de ses rires….alors un peu de leur écho vers toi, belle caroline, pour ton réveil….

    • merci…en tout cas, certes, ils bougent, ils évoluent, parfois me surprennent, bien heureusement, d’autres fois, juste me caressent mon café du matin..sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s